Les maladies

La diverticulose sigmoïdienne

La diverticulose du colon correspond à une anomalie anatomique acquise du colon, caractérisée par la présence de diverticules.

Le diverticule est une sorte de hernie de la muqueuse intestinale à travers la paroi musculaire.

diver_sigmo

Vue endoscopique de
diverticules du sigmoïde

Le siège des diverticules

Les diverticules siègent essentiellement au niveau du colon-sigmoïde, mais ils peuvent également toucher tout le reste du colon mais jamais le rectum. Leur nombre est variable, de quelques diverticules à plusieurs centaines dans les cas extrêmes.

diver_sigmo_2

Schéma d’un colon diverticulaire

Fréquence

Il s’agit d’une anomalie anatomique extrêmement fréquente puisqu’elle touche plus de 30% des sujets après 60 ans.

Causes des diverticules

Les diverticules se forment en raison d’une hyperpression à l’intérieur du colon, qui va pousser la muqueuse intestinale et former ces sortes de poches au travers de la musculeuse dans des zones où cette musculeuse est plus fine réalisant des points de faiblesse. Cette hyperpression intestinale est favorisée par des facteurs alimentaires et on incrimine les déficits de l’alimentation occidentale en fibres végétales. En effet, la diverticulose est une maladie de plus en plus fréquente dans les pays développés, caractérisés par une alimentation de plus en plus raffinée, avec une consommation de fibres qui a tendance à baisser régulièrement.

Manifestations de la diverticulose

Dans la plupart des cas, les diverticules n’entraînent aucune manifestation clinique, ni douleur, ni diarrhée, ni constipation. Il s’agit plus d’une anomalie anatomique que d’une véritable maladie, et les troubles digestifs qui peuvent exister sont le plus souvent en rapport avec des troubles fonctionnels de type colopathie fonctionnelle ou colon irritable. Cependant, un certain nombre de complications peuvent survenir dans environ 10% des cas et nécessiter un traitement spécifique.

Complications

La diverticulite aiguë

Il s’agit de la complication la plus fréquente qui correspond à une infection au niveau des diverticules. Elle survient en général au niveau du sigmoïde et se manifeste par des douleurs du côté gauche, associées à de la fièvre et des modifications du transit. Cette diverticulite nécessite un diagnostic précis et un traitement urgent. L’examen à réaliser en premier lieu est un scanner abdominal qui permettra de confirmer le diagnostic de diverticulite et de faire le bilan des lésions, à la recherche en particulier d’un abcès qui peut s’y associer.

Le traitement repose, en premier lieu, sur les antibiotiques qui, dans la plupart des cas, peuvent être pris par voie orale en ambulatoire. Dans les formes graves, une hospitalisation peut être nécessaire, avec traitement antibiotique par perfusions.

Le traitement définitif de la diverticulose repose sur la chirurgie. Celle-ci est en général proposée lorsque deux poussées de diverticulite, confirmées par le scanner, sont survenues. En effet, après une première poussée de diverticulite, il n’existe pas de récidive dans la plupart des cas.

La chirurgie, lorsqu’elle est indiquée, repose sur la résection de la partie de colon comportant les diverticules et il s’agit donc le plus souvent d’une résection sigmoïdienne qui peut être réalisée actuellement par voie coelioscopique, ce qui permet des suites opératoires plus simples et plus rapides.

L’hémorragie

Les diverticules peuvent également saigner, mais cela est beaucoup plus rare. Si le saignement est abondant, l’hospitalisation s’impose pour réaliser des examens en urgence sous forme de coloscopie et de scanner, à la recherche de la localisation du saignement pour permettre un traitement adapté.

Le traitement de la diverticulose sigmoïdienne non compliquée

Les diverticules étant favorisés, semble t-il, par une diminution de la consommation de fibres, il est donc recommandé un régime riche en fibres. Cette recommandation est d’ailleurs valable pour l’ensemble de la population, les fibres ayant un rôle régulateur au niveau du transit et favorisant un apport de végétaux recommandés actuellement sur le plan diététique.

Par contre, la prescription régulière de médicaments anti-infectieux intestinaux est sans intérêt dans la diverticulose colique.

Surveillance de la diverticulose

La diverticulose colique ne présente aucun risque de dégénérescence en cancer, contrairement aux polypes coliques. Le diagnostic de diverticulose peut être fait de façon fortuite lors d’une coloscopie, réalisée pour d’autres raisons, ou lors d’un examen radiologique scanographique, ou lors d’une complication à type de diverticulite. Il n’est pas nécessaire de réaliser d’examen coloscopique systématique dans la surveillance d’une diverticulose.

Dr Paul Dieterling
Juin 2008

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter un excellent livre sur le sujet destiné aux patients : La diverticulosepar le Dr Didier Loiseau ; Erda éditions ; collection Connaître & mieux vivre.

Centre des maladies de l'Appareil Digestif & de la Nutrition - 127 rue Saint-Dizier - 54000 Nancy - Tél : 03.83.35.09.46 - Fax : 03.83.35.64.19